Doisneau, photographies et témoignages de la vie des enfants

Doisneau, photographies et témoignages de la vie des enfants

Robert Doisneau est un photographe français très reconnu pour ses célèbres photos d’enfants.

Il est né le 14 avril 1912 à Gentilly et il a rendu son dernier souffle en 1994 à Montrouge.
Il a collaboré étroitement avec d’autres professionnels tels que Willy Ronis, Edouard Boubat, Izis et Emile Savitry. Ce qui faisait de lui l’un des principaux représentants du courant de la photographie humaniste française.
Si tout le monde se souvient de son nom, c’est parce qu’il a vraiment su illustrer la vie parisienne des années 1930 jusqu’à la fin des Trente Glorieuses. Voici un petit aperçu de la carrière et des réalisations de Robert Doisneau.

Les meilleures réalisations en noir et blanc de Robert Doisneau

En tant que photographe de l’enfance, Robert Doisneau passait la majeure partie de son temps à capturer des photos d’enfants et de petits écoliers. Il adore présenter et raconter le quotidien des enfants avec des images. D’où ses clichés d’enfants en train de courir dans les rues, en train de jouer dans les cours de récré, en train d’étudier en classe, etc.
Parmi ses meilleures photographies en noir et blanc, il y a lieu de citer : Bolides – 1956 ; les écoliers curieux – 1953 ; les écoliers de la rue Damesne – 1956 ; les jardins du Champs-de-Mars – 1954 ; Pipi Pigeon et la pendule – 1957.
Puis, il y a aussi : l’information scolaire – 1956 ; la Rue Marcellin Berthelot Choisy-Le-Roi – 1945 ; la dent – 1956 ; les remorqueurs du Champ de Mars – 1953 et la fontaine Wallace – 1946. Enfin, il y a lieu de soulever : les enfants de la Place Herbert – 1957 ; les enfants dans les jardins du palais royal – 1950 ; les tabliers de la rue de Rivoli – 1978.

La carrière de Robert Doisneau

Il convient de noter que Robert Doisneau avait aussi capturé d’autres clichés impressionnants des rues du Paris d’après-guerre et de sa banlieue. Il a photographié la vie quotidienne des artisans, des clochards, des bistrots, des amoureux, etc.
Bien que les enfants et les écoliers furent son sujet préféré, il n’a pas hésité à varier son œuvre et à développer ses centres d’intérêt. Il a multiplié ses reportages photo et il intègre des associations célèbres telles que le Groupe des XV qui compte d’autres professionnels tels que Jean-Philippe Charbonnier, Willy Ronis et Thérèse le Prat.
Tout au long de sa vie, Robert Doisneau a parvenu à réaliser près de 450 000 clichés. Et ses photos sont publiées dans de grands magazines comme Vogue et Le Point.

You May Also Like

Aucun commentaire on This Post

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *