Architecture et photographie, la difficulté de rendre compte des espaces

novembre 17, 2021
by
in Maison
Aucun commentaire
Architecture et photographie, la difficulté de rendre compte des espaces

Il est souvent difficile de présenter la véritable taille, profondeur et surface d’un bâtiment ou d’un site sur des photos. Une photo prise sur un mauvais angle, par exemple, peut modifier l’état réel d’une pièce. Et il en va de même pour une photo zoomée ou prise avec un mauvais objectif.
En fait, il faut maîtriser les principales techniques de prises de vue pour garantir la qualité des photographies d’architecture. Puis, il faut aussi utiliser de bons équipements et de bons logiciels pour bénéficier de belles photos d’architecture.

Maîtriser les perspectives

Pour avoir de belles photos d’architecture, il faut tout d’abord maîtriser les perspectives. Si vous n’avez pas l’habitude de photographier des édifices, vos photos peuvent présenter d’importantes déformations. Il se peut, par exemple, que les lignes verticales du bâtiment convergent vers le haut du cadre et que sa partie haute semble minuscule, car vous n’avez pas utilisé les bonnes techniques de prises de vue, pensez au reflet des grandes baies vitrées qui ne sont pas si faciles à appréhender.
En fait, il ne faut pas choisir une focale courte comme le grand-angle, ni se positionner trop près de l’édifice quand vous photographiez un édifice. Vous devez photographier en contre-plongée avec un capteur non-parallèle avec le sujet pour contrecarrer l’effet de perspective.
Puis, vous pouvez aussi utiliser un objectif dédié aux photos d’architecture, notamment à un objectif à bascule et décentrement. Ce dernier a la particularité de coulisser. Donc, il peut vous aider à saisir le sujet dans son intégralité et à maintenir le capteur et le sujet dans des plans parallèles.

Éviter les problèmes de distorsion

Par ailleurs, il y a lieu de parler aussi des problèmes de distorsion. Ce défaut optique se manifeste par une incurvation plus ou moins marquée des lignes présentes sur le sujet. Ainsi, il transforme ainsi les belles lignes droites de vos édifices en des lignes courbées sur vos photos.
En général, on distingue la distorsion en barillet ou courbure vers l’extérieur et la distorsion en coussinet ou courbure vers l’intérieur. Pour éviter la distorsion en barillet, vous devez laisser de côté les objectifs grand-angle et fisheye, car plus votre focale est courte, plus la distorsion sera marquée. Pour éviter, en revanche, la distorsion en coussinet, vous devez abandonner les téléobjectifs.
Quoi qu’il en soit, les boîtiers numériques apportent souvent un premier niveau de correction des distorsions. Puis, vous pouvez aussi utiliser des logiciels de retouche pour régler automatiquement ou manuellement les problèmes d’incurvation en post-production.

You May Also Like

Aucun commentaire on This Post

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *